Club des Supporters Parisiens du Football Club de Nantes : site officiel du club de foot de COLLEGIEN - footeo

L'histoire de l'équipe de Football du CSPFCN

 

 

 

 

       Pour retracer les différentes étapes qui ont marqué  la vie de l’équipe de football, j’ai dissocié plusieurs périodes :

 

  •  Les premiers pas sous la coupe de J-Claude ROBERT
  •  Les années DURBANT
  •  La transition de Gilles DORIE
  •  Le long chemin vers le renouveau
  •  L’ambition retrouvée
  •  Bilan et perspectives.

 

Les premiers pas

 

1971-1977

 

    C’est donc en 1971 qu’a été créé le Club des 

   Supporters Parisiens du Football Club de Nantes.

    A cette époque, la direction du club était assurée par

Daniel ROBERT épaulé de Jean-Claude ROBERT qui

s’occupait de l’équipe de football.

Constituée de supporters assidus du FC Nantes, cette

équipe disputait des matches amicaux dans un esprit de

camaraderie et de loisir. Le football Loisir qui n’existait

pas encore à la Fédération est peut-être né de cette façon

d’aborder le football. Vous verrez plus loin pourquoi je dis

cela. Après quelques saisons, le départ de plusieurs

membres qui retournent en Province, contrarie cette

harmonie.

    Pour la survie de l’équipe, le recrutement de joueurs

en dehors des supporters de Nantes devient obligatoire.

    Jean-Claude ROBERT décide de se retirer en passant 

le relais à Patrick DURBANT.



Les années DURBANT

 

1977-1987

 

    Dès sa prise de fonction, Patrick DURBANT commença

par amener une rigueur à l’équipe de football en

instaurant des rencontres hebdomadaires et régulières.

    En 1977, il crée en présence de dirigeants d’autres

équipes de supporters le « Championnat des Supporters »

qui existe encore aujourd’hui. A cette époque, le

championnat était totalement indépendant et ne

dépendait pas de la Ligue.

    Le Football Loisir qui s’est tant développé aujourd’hui

est incontestablement né à ce moment là.

    A la fin des années 70, il façonne son groupe en le

rebatissant avec des joueurs venant d’horizons

différents :

      

     Sourire Des membres du club des supporters de Nantes, la

base essentielle : Gérard ESPIAU, Alain GILLET, Alain

SPITERI, Philippe LEBRUN, Jean-Claude DARGENTON,

        Sourire Les amis du club venus par connaissance : Pascal

CAPIROSSI, Bernard THAUMIAU, Guy TOULOUSE, Richard

GUILLAUME et Benoît WALDREN,

        Sourire Des joueurs recrutés par l’intermédiaire d’une

annonce dans l’Equipe : Michel VENKOVIC et Dominique

BAILLEUL,

        Sourire Par la fusion avec le club des Grillons de

Champigny : Patrice HANNIER, Jean-Philippe LAPISSE,

Bruno OBRIOT, Alain et Jean-Pierre DERVILLEZ et

Jacques GUILHAUMOU.

 

Le discours tenu à tous ces nouveaux arrivants était le

même : adhérer au club, c’était accepter cette devise :

 

 "Le sport pour tous, chacun à son meilleur niveau"

 

    C’est avec ce groupe que l’équipe a vraiment pris son

envol avec une vraie vie de club faite d’activités

diverses : participation au championnat de supporters,

tournois internes de tennis et ping-pong, repas entre

nous, déplacements à Nantes, …

 Lors de la saison 1980-1981, une autre équipe des

supporters de Nantes sous le titre de « Nantes B »

participe au championnat. Cette équipe éphémère,

puisqu’elle n’existera qu’une saison, était dirigée par

Patrice WALLE, un pur supporter nantais. Cette équipe

connut une saison calamiteuse en encaissant la bagatelle

de 218 buts en 22 matches avec un goal average de  

 – 207 ; ceci restera dans les annales du championnat.

    A l’issue de cette saison, la disparition de Nantes B

nous permit de récupérer deux nouveaux joueurs, purs

nantais : Didier HEMION et Patrick DEFAY.

 

   Par ses activités et grâce à l’assiduité de tous, le club

tournait à plein régime. A partir de Décembre 1981, nous

bénéficions d’un terrain d’entraînement à Joinville le Pont

le vendredi soir.

    Dès la saison 1982/1983, les matches à domicile que

nous disputions auparavant au Stade Jules Noël – Porte

de Chatillon (qui était à l’époque un terrain en terre avec

un éclairage déplorable) se disputèrent à Joinville le Pont,

notre nouveau fief.

 

   Ce groupe partagea d’énormes moments en effectuant

des déplacements à l’étranger : AMSTERDAM, WATFORD,

BARCELONE, STUGGART, ANVERS, GÊNES, EINDHOVEN,

…. A travers les tournois ou matches amicaux que nous

disputions, la fierté de porter les couleurs du FC NANTES

à travers l’Europe nous habitait.

 

    Chaque année, nous organisions un tournoi

international des supporters à la Pentecôte ; tout un

groupe marchait à l’unisson.

 

    En 1987, Patrick DURBANT et Jean-Jacques DRET

décidèrent de créer une équipe  « Canaris Musifoot »

majoritairement composée de Francis CABREL et de ses

musiciens. Nous en fûmes informés lorsqu’ils nous

demandèrent en Mai 1987 d’occuper en alternance à

partir de septembre le terrain d’entraînement.

 

Pas dupes et fermes sur notre position, notre groupe

représenté par Alain COLLIGNON, Alain SPITERI,

Jean-Claude DARGENTON, Patrice HANNIER et Richard

GUILLAUME, se défendit en allant jusqu’à la confrontation

en obligeant le responsable des sports de la Mairie de

Joinville de trancher.

    Par manque d’influence (CABREL, tout de même !) et

pour des  raisons administratives sur lesquelles je ne

m’étendrai pas, la Mairie donna raison à Musifoot.

    Par conséquent, afin de garder son âme et sa liberté

d’expression, notre groupe décida sous la houlette de

Didier COLLIGNON de retourner au Stade Jules Noël à la

Porte de Chatillon.


La transition Gilles DORIE

 

1987-1990

 

    Une des priorités de la nouvelle équipe dirigeante

emmenée par Didier COLLIGNON, fut de trouver un

entraîneur.

    Une annonce passée dans L’Equipe pendant l’été 1987

nous permit d’accueillir Gilles DORIE, professeur de gym

nouvellement arrivé à Paris.

    Il mena notre groupe dès sa 1ère saison à la victoire le

9 Mai 1988 en Coupe des Supporters où nous battîmes en

finale l’équipe de BORDEAUX 2 buts à 1, exploit que nous

n’avons jamais renouvelé depuis.

    Gilles DORIE nous apporta, durant les trois saisons

qu’il passa avec nous, de la qualité ; son passage assura

du mieux possible la transition qui n’était pas si évidente

que cela.

    Le club accueillit Denis VARRIERAS, toujours par

l’intermédiaire de l’Equipe, en Septembre 1988. Son

investissement dans le club et l’amour du maillot,

associés à sa mentalité qui réunit ce auquel le club

aspire, lui permirent de décrocher pour sa 1ère saison le

titre du joueur le plus fair play de la saison, décerné par

l’ensemble du groupe.

    Il succéda à Jean-Claude DARGENTON au poste de

capitaine.

    A l’issue de la saison 1989/1990, Gilles nous quitta en

raison de nouvelles obligations qui ne lui permettaient

plus de pouvoir continuer l’aventure avec nous. Ce départ

ajouté à celui de Didier COLLIGNON, parti un an plus tôt,

fut un nouveau coup dur.

   C’était une nouvelle épreuve à surmonter pour le club !

 

Le chemin vers le renouveau

 

1990-1999

 

  Grâce aux anciens du club qui avaient la volonté de 

    continuer l’aventure et qui par leur état d’esprit

soudait le groupe, le club a pu traverser cette épreuve.

  Le début des années 90 fut assez difficile, car pour

diverses raisons, nous devions palier chaque fin de saison

des départs de joueurs qui ne restaient qu’une année

parmi nous.

Certains piliers nous quittèrent également (Jean-Claude

DARGENTON, Philippe RAGONNEAU, …) ; ce fut un

passage délicat à surmonter.

  Pendant quelques saisons, malgré des résultats très

moyens et avec un effectif restreint, c’est la mentalité des

membres du groupe qui nous permit de garder la foi.

 Pour vous donner une idée de nos ambitions de l’époque,

sachez que dès que nous étions menés au score, une

certaine impuissance, qui se transformait en résignation,

s’emparait de nous. Inconsciemment, nous débutions nos

rencontres pour ne pas perdre et non plus avec la ferme

conviction de les gagner.

 Parmi les nombreuses anecdotes, beaucoup se

souviennent encore d’un match de Coupe disputé le

5 Mars 1993 à DRAVEIL contre l’Equipe de « Parc aux

Lièvres ».

Cette rencontre restera dans les annales : 1 heure de

voiture aux heures d’affluence pour atteindre le stade, un

dirigeant malhonnête qui arbitre et une élimination aux

tirs aux buts qui se termine aux alentours de 23 h avec

un retour à la maison vers minuit. Homérique !

 Afin de garder une dynamique et de maintenir

l’ambiance qui régnait, des déplacements étaient

effectués : STRASBOURG, LIEGE, BRUGES, NAMUR,

LAVAL, CHARLEROI, …

Un début de renouveau intervint avec les arrivées de

Jean-Fabien DELHAYE (1990) et Eric BITAUDEAU (1993)

qui s’affirmèrent au sein du groupe au fil des saisons,

sans oublier Patrick MASSE qui nous apporta énormément

par son expérience.

Jean-Michel FOSSE, un autre pilier, devait nous quitter

pour retourner en Province. C’est dans sa Sarthe natale

que le club lui rendit hommage en Novembre 1993 en

disputant un match qui faisait office de jubilé.

Grâce à Eric BITAUDEAU, le club connut un nouvel élan. 

 Non seulement, il était un exemple sur et en dehors du

terrain, ce qui lui valut le titre de joueur le plus fair-play

de la saison 1994/95, mais par son intermédiaire, sont

arrivés au club : Alexis et Julien HAZERA, Kilian de

KERTANGUY, Christophe REGNIER, Alexandre HAWARI

surnommé « Rani ».

Toutes ces arrivées furent un trésor pour le club car tous

les joueurs que je viens de citer possèdent tout ce qu’un

dirigeant rêve : mentalité, fiabilité, qualité. Ce coup de

jeunesse apporta énormément de fraîcheur au groupe et

une confiance retrouvée.

Cette fraîcheur et cette qualité nous permirent de

redécouvrir l’ambition en abordant nos rencontres avec la

conviction de les gagner, réconfortés par notre nouveau

potentiel.

 Dernier du championnat lors de la saison 93/94, puis

8ème et 9ème de 1994 à 1997, c’est à partir de la saison

1997/98 que notre groupe concrétisa, par ses résultats,

sa progression en terminant 4è en 97/98, puis 3ème lors

de la saison 1998/99.

 La fin des années 90 s’acheva donc de la meilleure façon

en installant une sérénité et une bonne assise de notre

groupe qui est toujours resté fidèle à ses principes.

L’émotion fut aussi au rendez-vous à la fin du millénaire.

A l’initiative de son épouse, Michel VENKOVIC, un autre

dinosaure du club, eut la surprise de nous voir débarquer

à Brie Comte Robert le jour de son jubilé. L’effet de

surprise associé à la joie de revoir les gars du club le

firent fondre en larmes.

La joie de ce bel hommage fut à la fin du match atténué

par l’annonce d’Eric BITAUDEAU qui m’annonçait que

c’était son dernier match parmi nous car il était muté en

Province. Ce fut comme un coup de massue surtout que

c’était totalement inattendu.

 Un autre départ crucial pour le groupe à surmonter.


L'ambition retrouvée

 

depuis 2000

 

        Afin d’étoffer le groupe, de nouveaux joueurs nous

rejoignirent en Juin 2000. Leur apport fut prépondérant

dans la superbe saison effectuée en 2000/2001 ou nous

avons échoué d’un fil pour le titre au goal-average.

    Ce fut tout de même une saison riche, car en dehors

des résultats flatteurs que nous obtenions, nous avons eu

la chance de participer à l’émission sur des questions de

football « Ca joue ce soir » diffusée sur TPS. Même si elle

fut minime, ce fut une belle propagande pour notre club.

    Nous vécûmes également lors de cette saison (Samedi

31 Mars 2001) un autre jubilé : celui de Pascal AUBIN, un

autre ancien car il était au club depuis 1993. Ce jubilé

restera gravé plus que les autres dans nos mémoires car

il eut lieu au Parc des Princes, ce lieu magique, synonyme

de pleins de souvenirs vécus devant la télé ou dans les

tribunes.

    En voyant les matches de l’équipe de France de Platini,

jamais nous aurions imaginé fouler cette pelouse

mythique. Nous eûmes droit également à des larmes de

joie bien légitimes. Je remercie encore Pascal d’avoir

convié les anciens du club à cette superbe fête.

    A la reprise de la saison 2001/2002, après la déception

d’avoir raté le titre de si peu, tout le monde n’avait qu’un

objectif en tête : l’obtention de ce titre que le club n’avait

jamais décroché.

    Les arrivées de Stéphane BLIN, Benjamin COUDERT et

de Franck LABINSKY étaient de nouveaux arguments

pour y parvenir.

    Malgré un faux pas lors de notre 1er tour de Coupe

contre l’équipe des supporters de ST ETIENNE, notre

détermination et une première partie de saison sans faute

nous confortaient dans notre ambition.

    La 2ème partie de saison fut plus poussive car les

blessures de Gilles FROMONOT et de Benjamin COUDERT,

associées aux nombreuses coupures du calendrier, furent

dures à gérer.

    L’abnégation et l’obsession d’atteindre notre l’objectif

fixé en début de saison nous permirent d’atteindre notre

but suprême avec une seule défaite, la meilleure attaque

et la meilleure défense.

    Ce Lundi 13 Mai 2002 devint, grâce à cette victoire

contre RENNES, un jour historique avec ce titre de

champion.

    A l’issue de la réunion de fin de saison qui regroupe les

dirigeants de toutes les équipes du championnat, la cerise

sur le gâteau fut cette deuxième place au classement du

fair-play.

    Elle rehausse un peu plus notre performance car cela

veut dire que nous avons atteint notre objectif sans

jamais déroger à nos principes : le respect de

l’adversaire, l’humilité et rester corrects.

    Nous avons vécu cette année là une saison de rêve.

L’adhésion de tous aux principes du club, ainsi que le

sacrifice de temps de jeu que certains ont accepté pour le

bien du groupe, est la clé de notre réussite.

    Les saisons qui ont suivi nous ont fait découvrir de

nouvelles ambitions sans oublier nos valeurs avec 

  comme priorité le jeu et le plaisir dans un esprit sain.

    La fidélité et l’esprit de groupe sont les garants de la

survie du club.

    Le Club des Supporters Parisiens du Football Club de

Nantes a encore de nombreuses belles années devant

lui ; à chacun de ses membres de consentir l’effort

nécessaire à son fonctionnement et son animation.


STADE BRIOCHIN / U 19 1 jour
2-1
Supporters / BORDEAUX 4 jours
Supporters / BORDEAUX et 3 autres : résumés des matchs 4 jours
2-2
GUINGAMP / U 19 4 jours
Notre buteur en échec et 3 autres : nouvelles photos 4 jours
1-2
FC / NICE 4 jours
4-0
U 17 / POITIERS FC 4 jours
1-1
N3 / ANGERS 5 jours
N3 / ANGERS : résumé du match 5 jours
3-2
Supporters / LIVERPOOL 11 jours
Supporters / LIVERPOOL : résumé du match 11 jours
Un air de déjà vu ! et 3 autres : nouvelles photos 11 jours
2-1
U 17 / US ORLEANS 12 jours
U 17 / US ORLEANS et 2 autres : résumés des matchs 12 jours
1-1
ST ETIENNE / FC 12 jours

AFFICHE 18ÈME JOURNÉE DE LIGUE 1

LIGUE 1 - PROGRAMME DE LA 18ÈME JOURNÉE

HAPPY BIRTHDAY GUILLAUME !